Aménagement

Microstation d’épuration, fonctionnement et avantages : que dire à ce sujet

La microstation d’épuration comme son nom l’indique est un dispositif utilisé pour l’assainissement individuel des eaux usées. Il est en effet utilisé à titre individuel pour procéder à l’épuration des eaux issues des toilettes de la douche, ou encore des canalisations de la cuisine. La microstation d’épuration remplace dignement la fosse septique, la fosse toutes eaux et même le filtre à sable. Son fonctionnement est simple et elle mérite absolument le détour vu le grand nombre d’avantages qu’elle propose. Comment fonctionne une microstation d’épuration et quels sont les nombreux avantages qu’elle offre ?

Les 3 étapes du fonctionnement de la microstation d’épuration

La microstation d’épuration est un équipement constitué de différents compartiments et qui procède en différentes étapes au traitement des eaux usées. Elle réalise donc un prétraitement des eaux, procède à un traitement et réalise enfin le rejet des eaux traitées.

Lire également : Pourquoi opter pour le revêtement de sol en travertin ? 

Prétraitement, traitement et rejet des eaux

La première étape pour l’épuration consiste à séparer les déchets solides de ceux liquides. Les déchets domestiques sont en général constitués de ces deux types de déchets qui devront donc être séparés pour la continuation du processus d’épuration.

Après la séparation des déchets, le traitement se réalisera dans le deuxième compartiment et consistera à dépolluer les eaux par l’utilisation de bactéries de type aérobie. Cette étape d’aération et de purification des eaux se déroulera dans le second compartiment. Une fois les eaux convenablement dépolluées, elles seront envoyées vers leur destination finale. Il pourrait s’agir d’un cours d’eau après autorisation ou elles pourraient être libérées dans le sous-sol.

A lire en complément : Créez votre jardin écologique en suivant ces éléments essentiels

Opter pour la microstation d’épuration : quelques avantages

La microstation d’épuration, en plus d’être très efficace dans le traitement des eaux usagées, est implantée de manière discrète et ne nécessite que de quelques mètres carrés pour son installation. Vous disposez d’un jardin dont vous prenez le plus grand soin et auquel vous tenez plus que tout ? Notez que l’installation de la microstation d’épuration ne nécessitera aucunement une destruction partielle de votre jardin. Vous n’aurez pas à vous débarrasser de vos arbres. Continuez donc à vous renseigner quant au prix de l’élagage et au moyen de continuer à embellir votre magnifique jardin.

En plus de se faire discrète, la microstation d’épuration est d’une installation très simple. Elle pourra être réalisée entièrement en une demi-journée pour une utilisation immédiate. Le professionnel chargé de l’installer procédera à la pose, au terrassement et aux différents branchements et raccordements nécessaires. Un autre avantage très important offert par la microstation d’épuration concerne la durée de vie de celle-ci.

En effet, vous pourrez jouir de votre équipement pendant une vingtaine d’années et plus. Il sera cependant nécessaire de veiller à son entretien régulier par un professionnel. Le budget qu’il vous faudra prévoir pour cela est très peu élevé. Aussi, la vidange de votre microstation devra être réalisée tous les 4 ans en moyenne en fonction de sa taille et du nombre d’utilisateurs. Simples et écologiques, les microstations d’épuration représentent des équipements efficaces, économiques et surtout peu encombrants.

Les critères de choix d’une microstation d’épuration

Si vous êtes convaincu par les avantages de la microstation d’épuration, vous devez bien choisir celle qui sera adaptée à vos besoins. Les critères de choix sont multiples et dépendent des spécificités du terrain ainsi que du nombre d’utilisateurs.

Il faut tenir compte de la capacité de traitement nécessaire en fonction du nombre de personnes dans le foyer ou l’entreprise. Il est recommandé d’opter pour une microstation dont la taille est adaptée au volume des eaux usées produites quotidiennement afin qu’elle soit capable de traiter toutes les eaux sans être surdimensionnée, ce qui pourrait engendrer des coûts supplémentaires inutiles.

La qualité du traitement doit aussi être prise en compte. Certaines microstations offrent un traitement plus performant que d’autres grâce à l’utilisation notamment de technologies avancées telles que le filtre à sable ou encore la membrane biologique.

Il faudra tenir compte de l’emplacement géographique et environnemental ainsi que des conditions climatiques pour choisir la solution optimale selon ces critères. La présence éventuelle d’un cours d’eau ou d’une nappe phréatique impactera aussi votre choix car cela peut réduire considérablement le choix quant aux modèles disponibles.

Nous vous conseillons fortement de faire appel à un professionnel compétent et expérimenté pour réaliser une étude approfondie des caractéristiques techniques nécessaires pour assurer une installation fiable et durable garantissant ainsi une efficacité optimale dans le temps tout en respectant scrupuleusement les normes réglementaires en vigueur.

L’entretien et la maintenance d’une microstation d’épuration

Il faut savoir que l’installation d’une microstation d’épuration ne s’arrête pas à la phase d’installation. Effectivement, pour garantir son bon fonctionnement et sa durabilité, il est nécessaire de réaliser un entretien régulier.

La fréquence des opérations d’entretien dépendra là encore du modèle choisi ainsi que du volume traité. Il faudra notamment effectuer des vidanges périodiques afin de retirer les boues accumulées dans la cuve.

Dans certains cas, il sera aussi recommandé de réaliser une analyse complète des eaux usées traitées par votre microstation grâce à une analyse physico-chimique. Cela permettra notamment de vérifier si le traitement mis en place produit bien les résultats attendus et qu’il n’y ait aucune pollution résiduelle après traitement.

Parallèlement aux vérifications régulières, il faudra aussi porter une attention particulière aux différents équipements tels que les pompes ou encore les diffuseurs qui peuvent être sujets à l’usure naturelle. Il conviendra donc…