Jardin

Comment faire une bouture de mirabellier ?

Vous avez une grande passion pour les arbres fruitiers surtout pour le mirabellier. C’est votre amour pour cette plante qui vous a poussé à la mettre en terre dans votre jardin. Mais depuis un moment, votre arbre fruitier commence à montrer des signes de vieillesse. Vous vous demandez comment faire une bouture de mirabellier. Pas d’inquiétude ! Découvrez dans cet article les étapes et les outils favorables pour réaliser une bouture de mirabellier.

Les étapes pour réaliser une bouture de mirabellier

D’abord, vous devez vous assurer que votre arbre est sain et vigoureux. Puis, muni d’un sécateur propre et désinfecté, vous coupez en biais une tige de l’année que vous déposerez en dessous d’un bourgeon. Il vous faut aussi couper l’autre extrémité de la tige pour éviter qu’elle ne fasse une autre tige. Mieux, vous pouvez faire une entaille sur l’écorce au pied de la tige. Cela permettra de favoriser l’apparition des racines.

A lire aussi : Les erreurs courantes à éviter lors de l'utilisation d'un lombricomposteur

Ainsi, la tige prélevée comportera trois bourgeons. Aussi, sa taille doit varier entre 15 et 20 cm. Les quelques feuilles restantes devront être coupées à ras et mises en terre. Prenez toujours la peine de choisir des boutures de même variété, et ce, sur des arbres différents. Ensuite, il vous faut tremper 2 à 3 cm des boutures dans l’eau et ensuite, dans la poudre d’hormone. Vous devez ensuite secouer la bouture pour éliminer les excès d’hormone.

Enfin, vous devez mettre la tige dans un pot en terre composé de terre de jardin et de terreau de bouturage. Ce dernier permettra de garder l’humidité et nourrir la bouture. À cela s’ajoute un peu de sable pour aérer et drainer la terre. Rabattez la terre et arrosez la bouture en évitant un excès d’eau. Après quelques semaines, vous constaterez de nouvelles pousses, signe de réussite.

A lire aussi : Guide complet pour une pelouse saine et éco-responsable

Les outils nécessaires pour réaliser une bouture de mirabellier

Pour réussir à faire une bouture de mirabellier, vous devez avoir à votre disposition certains outils qui vous seront d’une grande utilité. Il s’agit entre autres d’un sécateur qui a été bien aiguisé, de l’alcool à brûler ainsi qu’un chiffon pouvant servir à désinfecter le sécateur. Il vous faut aussi de la poudre d’hormones de bouturage, de la terre de jardin, du sable de rivière.

À cela s’ajoutent des pots en terre et du terreau spécial bouturage. Tous ces outils sont d’une importance capitale pouvant vous permettre de réussir la réalisation d’une bouture de mirabellier.

Les astuces pour favoriser la croissance de sa bouture de mirabellier

Vous souhaitez que votre mirabellier connaisse une croissance hors norme et vous vous demandez comment procéder. Eh bien, il vous suffit de faire le bouturage comme expliqué. Seulement, la particularité sera de mettre la bouture sous cloche. Ainsi, elle sera mise dans un bocal ou dans un vase ou dans un sac plastique transparent. Ce faisant, la bouture conservera un bon degré d’humidité et par ricochet, cela évitera un éventuel pourrissement.

Toutefois, pour faciliter le bouturage, il est recommandé de prélever la tige lorsque la réserve d’eau est encore meilleure et donc, de bon matin. Surtout, vous ne devez pas prendre le risque d’attendre avant de planter la tige. Le faire serait d’assécher la tige. Cependant, vous pouvez faire comme nos grands parents le faisaient autrefois. Il vous suffit de mettre un grain-d’orge dans l’entaille de la tige. Cela facilite la croissance de cette dernière.