Quand tailler une passiflore ?

La passiflore (Passiflora caerulea) est une plante grimpante originaire d’Amérique du Sud. Tropical et exotique, elle donne des fleurs bien reconnaissables lorsque la floraison se fait. Pour avoir des conseils sur l’entretien, la taille, la plantation ou encore le bouturage de la passiflore, vous êtes au bon endroit ! Découvrez notre guide sur la passiflore et tout ce qu’il faut savoir sur la taille de cette plante à fleurs.

A lire également : Est-ce que les plantes carnivores mangent les moustiques ?

Origine et caractéristiques de la passiflore

La passiflore est une plante grimpante à l’allure et à l’architecture exceptionnelles. La passiflore fait partie de la famille des Passifloracées et produit des arbustes et des buissons pouvant grimper de 5 à 10 mètres de hauteur

La passiflore aime le soleil et les tropiques et donne des fleurs exceptionnellement belles. Tantôt bleues, tantôt violettes, les passiflores se trouvent aussi dans des variétés de rouges. La passiflore offre une floraison abondante si la plante se plaît dans son environnement.

A lire en complément : Pourquoi mon Erable du Japon à les feuilles qui sèchent ?

La floraison de la passiflore se fait du mois de mai jusqu’au mois d’octobre. Son feuillage est persistant à semi-persistant et a la caractéristique d’être une liane vigoureuse, qui peut porter des fruits décoratifs mais comestibles.

Avec ses longues tiges volubiles, la passiflore peut s’accrocher grâce à ses vrilles. Si elle est en pleine terre et que son support le permet, la passiflore montera tant qu’elle le pourra pour aller chercher le soleil.

Les fleurs et les fruits de la passiflore

Les fleurs de passiflore sont volumineuses et peuvent faire 8 à 15 cm de diamètre. Elles sont parfois odorantes et s’épanouissent de mai à octobre. Les couleurs de la fleur de passiflore se déclinent du blanc au pourpre, en passant par le bleu, le rose et le rouge.

On remarque instantanément les stigmates des fleurs de passiflore et leur couronne de filaments ondulés. C’est d’ailleurs pour cette raison que la passiflore s’appelle “fleur de la passion”, faisant référence au terme biblique et à la passion du Christ (stigmates rappelant les clous mais aussi les filaments de la couronne d’épines du Christ).

Les fruits de passiflore, quant à eux, sont petits et ovoïdes. Ils apparaissent après les fleurs, en lieu et place de celles-ci. Ils sont jaunes, bruns ou oranges et apparaissent en automne si l’été a été suffisamment chaud pour permettre à la plante de les produire.

On trouve aussi les fruits de la Passion sous le nom de Maracuja ou grenadilles : ceux-ci sont comestibles mais peu intéressants d’un point de vue gustatif. Les fruits les plus goûteux sont ceux de la variété Passiflora edulis.

Besoins et environnement de la passiflore

La passiflore a besoin de soleil et peut s’avérer être une plante frileuse sous nos latitudes. La passiflore sera heureuse si elle est cultivée en pot et si on lui évite d’être confronté au gel. 

Cette liane aime les climats chauds et ensoleillés et se plaît très bien aussi en climat doux. Si elle se trouve un muret ensoleillé en journée, elle vous donnera incontestablement des fleurs et des fruits, ainsi que ses couleurs et ses parfums.

Le sol apprécié par la passiflore est un sol bien drainé, fertile, frais en été et pas trop humide en hiver. C’est une plante qui apprécie donc d’avoir les pieds au frais et la tête au soleil : un peu capricieuse !

Afin de s’épanouir et de faire honneur à sa nature de liane grimpante, un muret, une treille ou un support solide peuvent tout à fait la guider.

Les diverses variétés de passiflore

Les passiflores sont nombreuses. On retrouve, parmi les plus connues :

  • La passiflore bleue : cette espèce rustique est la plus résistante, avec une souche qui peut tolérer les – 10 °C. Cette passiflore fleurit de juin à octobre. Sa croissance est relativement rapide.
  • La passiflore Clear Sky : cette passiflore a des fleurs plus grandes et une longue floraison très appréciée des jardiniers.
  • La passiflore Constance Elliot : elle a des fleurs blanches, avec des stigmates pourpres. Très élégante et recherchée.
  • La passiflore Purple Haze : cette passiflore possède un centre pourpre et une corolle mauve. Peu rustique, elle offre des fleurs très spectaculaires.
  • La passiflora Impératrice Eugénie, rose et violette
  • La passiflora Victoria, plutôt rose, pourpre et rouge bordeaux
  • La passiflora violacea, reconnaissable avec ses fleurs d’un bleu intense tirant sur le violet.

Quand tailler la passiflore : entretien courant

La taille de la passiflore fait partie de l’entretien classique de la liane. A la fin de l’hiver, la passiflore a besoin d’un nettoyage et d’un éclaircissement. Enlevez toutes les tiges sèches ou abîmées par le froid qui arrive.

La taille d’une passiflore peut être motivée par le gel qui semble avoir détruit votre passiflore. Cela dit, patientez, car la passiflore peut tout à fait repartir de sa souche après la taille, avec quelques jeunes pousses au printemps. 

A quel moment tailler la passiflore ?

La taille de la passiflore intervient lorsque vous jugez que la liane est trop abîmée ou qu’elle a besoin d’un petit coup de pouce. Vous pouvez aussi tailler la passiflore lorsqu’elle prend trop de place et qu’elle met en danger un muret, par exemple. Le poids de la plante peut en effet favoriser la dislocation des pierres.

On taille généralement la passiflore à la fin de l’hiver, en mars, en raccourcissant les tiges secondaires. Les rameaux et branches principales doivent être conservés en l’état.

Lorsqu’elle est cultivée en intérieur, en véranda par exemple, la passiflore peut avoir besoin d’une bonne taille sur un tiers de ses tiges. Ceci permet de faire respirer la ramure et d’éviter l’apparition de parasites et / ou de maladies. 

Quand et comment planter une passiflore ?

Vous avez envie de mettre une passiflore au jardin ou d’en cultiver une dans une véranda en intérieur ? Rien de plus simple ! Assurez-vous d’abord que le climat dans lequel vous vous trouvez est suffisamment doux, en fonction de la variété de passiflore que vous allez choisir.

Vous devez pouvoir offrir à votre passiflore un endroit avec un sol fertile, frais et drainé, et très ensoleillé pour toute la partie aérienne de la liane. La ramure a besoin de pouvoir prendre sa place et grimper au fur et à mesure de sa croissance.

Planter une passiflore en extérieur

Les passiflores se prêtent très bien à la plantation. Choisissez de préférence une variété rustique si vous ne vivez pas sous un climat doux. Les passiflores gélives préfèrent les régions chaudes du Sud, tandis que les variétés plus rustiques peuvent se plaire en climat semi-océanique.

La plantation de la passiflore se fait au printemps et en été, lorsque tout risque de gel est écarté. Le sol est chaud et peut accueillir la passiflore dans les meilleures conditions pour son enracinement.

Choisissez un endroit abrité des vents frais, avec un sol frais, humifère et riche. L’ajout d’un compost peut aider la passiflore à bien prendre. Afin de bien drainer le sol, ajoutez des graviers ou des billes d’argile expansée dans le fond du trou qui accueillera la motte.

Enfin, vous pouvez pailler le pied de passiflore pour préserver l’humidité sans toutefois faire tremper le sol. Bien arroser les 2 premières années après la plantation pour favoriser l’enracinement, si vous êtes en climat sec. En dehors de cela, les précipitations suffisent à nourrir la plante.

Planter une passiflore et la cultiver en pot

Si vous préférez cultiver une passiflore en pot pour une question d’incompatibilité avec le climat environnant, choisissez un contenant de grande taille. Un contenant de 50 cm de profondeur peut tout à fait convenir : la motte de racines peut être importante en volume.

Préparez un mélange riche de terreau spécial plantes fleuries, de compost et de terre de jardin. Une couche drainante sera essentielle : comme pour la plantation en pleine terre, préparez une couche de billes d’argile expansée ou de petits graviers dans le fond du bac.

Vous avez votre mélange fertile prêt à accueillir la motte. Plongez cette dernière dans l’eau pendant que vous préparez votre mélange et dégagez délicatement les racines enchevêtrées avant de placer la motte au milieu du trou. Combler avec le mélange de terre et arroser copieusement.

Pour permettre à la passiflore de s’accrocher et de bien faire sa croissance vers le haut, voici les diverses méthodes préconisées : grillage, treillis, muret, support ou palissade avec du fil de fer, etc.

Entretien et soin de la passiflore

L’entretien d’une passiflore passe par l’arrosage, la fertilisation, la taille – dont on vous a donné les détails plus haut – le rempotage et l’hivernage si besoin. 

Le sol qui accueille une passiflore doit rester frais mais pas trop humide, afin de ne pas favoriser le pourrissement. La passiflore en pot peut voir les arrosages se réduire à deux apports par mois. À vous d’adapter en fonction de l’hygrométrie de la pièce dans laquelle la passiflore est installée.

Un engrais pour plantes fleuries, en pleine terre comme en pot, peut être apporté en début de printemps et jusqu’au mois d’août. Fertilisez 2 à trois fois par mois pour favoriser la croissance de la plante, au bon moment.

Si besoin d’un rempotage, faire celui-ci en début de printemps, tous les ans ou tous les deux ans, en fonction de la taille de votre bac. La taille peut se faire par la même occasion. 

Enfin, en hiver, si votre passiflore est gélive, hivernez-la en la rentrant avant l’arrivée des premiers froids. Entreposez la passiflore dans une véranda non chauffée et claire. La température ambiante doit faire au minimum 12 °C.

Comment faire des boutures et des semis de passiflore

Vous avez envie de multiplier vos passiflores et d’en offrir ou d’en planter ailleurs au jardin ? Il existe plusieurs moyens de multiplier les passiflores : le semis et le bouturage.

Comment faire des semis de passiflore ?

Le semis de passiflore se fait au cours de l’année, au printemps ou à l’automne, une fois que vous avez récolté les graines de passiflore. Les graines doivent être trempées dans l’eau tiède pendant une durée minimale de 24 h avant la plantation (le semis).

Spontanément, le semis permet à la plante de se multiplier de manière naturelle, mais rien ne vous empêche de provoquer ces semis. Si vous avez de la patience, alors vous en aurez besoin, car le semis de passiflore n’est pas le plus simple. 

Frottez les graines de passiflore contre du papier de verre afin de favoriser la germination (tégument épais et dur). Si vos graines sont fraîches, il faut savoir qu’elles donneront de meilleurs résultats. Vous avez récupéré vos graines sur vos passiflores ? Semez-les immédiatement pour éviter de perdre leur capacité germinative. Les graines  fraîches peuvent être conservées au frais en attendant d’être semées.

Semer en caissette ou en godets avec un terreau adapté au semis de graines. Les caissettes et les godets peuvent être entreposés dans un endroit chaud et lumineux. La germination peut prendre plusieurs semaines dans un environnement à 25 °C. Si aucun semis ne semble prendre, ne les jetez pas mais ajoutez un film de plastique au dessus afin de créer un micro-effet de serre.

Une fois que vous voyez les pousses apparaître, cultivez-les et donnez-leur bien le temps de prendre (système racinaire) avant de les planter en pleine terre.

Comment faire des boutures de passiflore ?

L’autre moyen de multiplier les passiflores est de faire des boutures. Ces opérations se font en août et en septembre. Ceci s’appelle le bouturage de tiges aoûtées, qui deviennent ensuite dures et ligneuses.

Pour ce faire, prélevez des bouts de tiges de passiflore d’une vingtaine de centimètres, avec un minimum de 3 feuilles. Les feuilles de base peuvent être éliminées. La base de la tige peut ensuite être trempée dans une poudre d’hormone de bouturage.

Plantez ensuite les boutures dans un bon mélange léger et drainé de sable et de terreau à semis. Une cloche peut recouvrir le tout, ou même une bouteille de plastique coupée en deux et retournée sur la bouture.

Une atmosphère humide peut se créer et provoquer ainsi l’enracinement de la bouture. Laissez passer l’hiver et attendez que les boutures soient racinées, puis transposez-les dans des pots de terre. Placez une bouture par pot. Vous n’avez plus qu’à offrir vos boutures ou les mettre en pleine terre une fois bien enracinées.