Aménagement

5 erreurs à éviter lorsque vous fabriquez un brise-vue en bambou

brise-vue en bambou

Dans le jardin ou sur la terrasse, vous avez également besoin d’intimité. Il faut que vous soyez donc à labri des regards indiscrets. Pour cela, vous avez la possibilité de créer un brise-vue naturel en vous servant des bambous. Si tel est votre choix, voici quelques erreurs à éviter lors de la réalisation de votre palissade.

Choisir les mauvais matériaux

À l’instar de tous les travaux de jardinage ou de bricolage, la réalisation d’un brise-vue en bambou requiert des matériaux de qualité. Prenez donc le soin de rassembler les éléments nécessaires. Pour cette tâche, il vous faut :

A lire aussi : Quels pavés faut-il choisir pour sa terrasse ou son allée ?

En outre, évitez de manipuler le matériel sans une protection aux mains. Vous pouvez donc vous servir des gants.

Oublier de nourrir le sol

Lorsque vous avez l’intention de protéger votre jardin ou votre terrasse à l’aide d’un brise-vue, deux possibilités s’offrent à vous. Soit, vous mettez vos bambous dans des pots, soit vous vous servez des plantes sèches.

Si vous penchez pour la première option, sachez que vous devez nourrir le sol. En effet, le bambou est une plante qui a besoin d’un sol humide et humifère. Pour cela, vous pouvez juste mettre en terre des engrais verts.

Omettre la barrière anti-rhizome

brise-vue en bambou

Dès que vous choisissez de mettre vos bambous dans des pots, pensez systématiquement à une barrière anti-rhizome. En réalité, les bambous sont des plantes de jardin disposant des racines traçantes. Ces dernières peuvent coloniser rapidement le terrain pour même envahir le voisinage.

Pour contenir donc les rhizomes, un rouleau de PHED est suffisant pour protéger les autres plantes de votre jardin. Il est possible que vous vous mettiez à l’œuvre, toutefois, il est toujours bien de faire appel à un professionnel.

Brûler les étapes

Si vous optez pour des bambous secs, sachez qu’il y a des étapes à suivre. Dans ce cas de figure, vous avez besoin de la plus grande partie du matériel cité précédemment. Retenez d’ailleurs que vous n’avez plus besoin de barrière anti-rhizome ou de pots pour installer vos plantes.

Par conséquent, la première étape consiste à rassembler les matériaux sur votre terrasse ou dans votre jardin. Ensuite, vous devez parvenir à aligner les bambous en les serrant côte à côte. L’objectif est d’avoir une structure solide et hermétique.

À présent, disposez perpendiculairement aux bambous, les bois de 1,5 m de longueur que vous avez sélectionnés. Attachez-les avec le fil de fer ou les liens en raphia. Avant d’installer les panneaux obtenus, creusez une tranchée de 50 cm de profondeur au moins.

Disposez votre brise-vue et remblayez. Pour avoir une clôture ou un mur solide, mettez encore des bois à chaque extrémité et attachez-les aux bambous.

Décider de faire le travail seul

Bien que vous ayez d’excellentes compétences en bricolage, ne commettez pas l’erreur d’installer votre brise-vue en bambou tout seul. Que votre choix porte sur des bambous en pot ou des plantes sèches, sollicitez toujours une aide.

De cette façon, vous gagnez en temps et en efficacité. D’ailleurs, la seconde possibilité qui semble plus contraignante nécessite une aide pour immobiliser les bambous et les bois utilisés.

Ne pas prendre en compte les conditions climatiques locales

L’erreur la plus courante lors de la fabrication d’un brise-vue en bambou est de ne pas tenir compte des conditions climatiques locales. Effectivement, le choix des matériaux utilisés doit être adapté aux différentes saisons que vous allez rencontrer sur votre terrasse ou dans votre jardin.

Si vous vivez dans une région chaude et humide, il est préférable d’utiliser du bambou traité pour éviter les moisissures et les insectes qui peuvent nuire à la durabilité de votre installation. Dans un environnement sec et chaud, optez plutôt pour des bois résistants comme l’eucalyptus ou le teck. Pour un climat plus tempéré, vous pouvez utiliser du châtaignier ou du pin douglas.

Il faut aussi prendre en compte les vents locaux qui peuvent avoir une influence sur l’installation de votre brise-vue en bambou. Les régions venteuses nécessitent une attention particulière concernant la fixation des panneaux car ils doivent être solidement ancrés dans le sol pour éviter tout risque d’accident.

Avant toute chose, prenez connaissance des caractéristiques météorologiques propres à votre zone géographique puis choisissez judicieusement vos matériaux afin que leur durée de vie soit optimale et qu’ils assurent leur fonction première : créer une barrière naturelle contre les éléments extérieurs indésirables tels que le vent ou encore les regards indiscrets.

Ne pas entretenir régulièrement le brise-vue en bambou

Une fois que votre brise-vue en bambou est installé, vous devez l’entretenir régulièrement afin qu’il conserve son aspect naturel et qu’il dure le plus longtemps possible.

Premièrement, assurez-vous que les panneaux sont bien fixés. Vérifiez leur solidité lors des changements de saison ou après une tempête pour éviter tout risque d’accident. Vous pouvez aussi renforcer les attaches avec des clous ou du fil métallique si nécessaire.

Nettoyez régulièrement votre brise-vue en bambou à l’aide d’une brosse douce et d’eau savonneuse. Évitez absolument les produits agressifs qui peuvent endommager la surface du matériau. Pour un entretien maximal, appliquez une huile spéciale pour le bois tous les ans afin de protéger votre installation contre l’humidité et les rayons UV.

Vous devez tailler régulièrement les plantations qui poussent à proximité du brise-vue en bambou. Les branches peuvent être responsables de dommages irrémédiables sur la structure s’ils frottent constamment dessus ou s’ils exercent une pression trop importante.

Entretenir son brise-vue en bambou, c’est assurer sa pérennité dans le temps mais aussi conserver un aspect naturel agréable au regard sans avoir besoin de recourir à des traitements polluants ni dénaturant ce matériau noble qu’est le bambou.