Jardin

Trois conseils de plantation pour faire pousser un avocatier chez soi

Les avocats sont très délicieux, représentent de précieux alliés contre le diabète et sont également de bons régulateurs du taux de glycémie dans l’organisme. Si vous souhaitez prendre le plaisir de déguster des avocats bien frais et bio quotidiennement, vous pouvez songer à planter des avocatiers chez vous. Cette culture est très facile à réaliser et il vous faudra respecter tout simplement un certain nombre d’étapes afin de réussir à faire pousser correctement votre avocatier. Découvrez dans ce billet quatre conseils de plantation que vous pouvez suivre pour faire pousser un avocatier au sein de votre domicile.

Procurez-vous le noyau d’avocat

Pour commencer, vous devez acheter un avocat dur et ferme sur le marché puis vous le découpez à l’aide d’un couteau afin de retirer le noyau. Tâchez de garder le noyau intact sans chercher à le découper et surtout éviter de l’abîmer. Nettoyez ensuite le noyau d’avocat à l’eau chaude sans utiliser de détergent. Enfin, vous pouvez prendre trois voire quatre cure-dents que vous introduirez dans le noyau à une profondeur d’environ 5 mm, à des intervalles réguliers et à mi-hauteur.

A découvrir également : Réaliser une clôture de jardin en bois brûlé Yakisugi : les avantages

Faites germer votre noyau d’avocat

Pour réussir à faire germer le noyau de votre avocat, vous devez mettre une eau de température ambiante dans un verre de taille moyenne. Vous devez y plonger ensuite la moitié inférieure du noyau dans le verre tout en veillant à ce que les cure-dents reposent sur le bord de celui-ci. Une fois que cela est fait, vous devez poser le verre dans une pièce d’une température de 20 °C environ tout juste à côté d’une fenêtre afin de laisser pénétrer la lumière. Tâchez surtout de renouveler l’eau une fois par semaine au maximum afin d’éviter l’apparition des moisissures.

À la suite de cela, deux à six semaines plus tard, vous constaterez que le noyau commencera à se fendre progressivement dans le sens de la hauteur afin de donner la possibilité au germe aérien de pousser normalement. Ces derniers se transformeront en bourgeon. Lorsque vous remarquez que les racines atteignent une hauteur de 10 cm, vous pouvez finalement songer à mettre l’avocat sous terre. D’ailleurs, puisque tous les noyaux ne peuvent pas germer, il est plus recommandé d’en cultiver un certain nombre afin d’augmenter vos chances d’obtenir un avocatier.

A lire en complément : Fleurs à planter en avril : sélection pour jardins extérieurs

Mettez l’avocat sous terre et entretenez votre avocatier

Pour planter et mettre votre avocat sous terre, vous devez suivre quelques étapes simples. Il vous faudra vous procurer un pot d’une taille d’environ 25 cm de diamètre dans lequel vous mettrez du terreau.

Ensuite, ajoutez de l’humus dans le pot puis creusez un petit trou dans la terre afin d’y introduire le noyau d’avocat tout en préservant les racines et en maintenant la pointe à l’air libre. Placez enfin votre pot près d’une fenêtre afin que la plante reçoive la lumière naturelle et arrosez là régulièrement sans en abuser. Vous pouvez faire l’arrosage deux à trois jours environ lorsque l’avocatier est encore trop frêle. Lorsque votre avocatier arrivera à maturité, il vous faudra l’arroser avec une quantité de 25 à 50 litres d’eau environ par jour.

Choisissez le bon emplacement pour votre avocatier

Choisir le bon emplacement pour votre avocatier est crucial si vous voulez qu’il grandisse en bonne santé. Effectivement, l’avocat a besoin de beaucoup de lumière naturelle pour pousser et mûrir correctement. Vous devez donc placer votre pot près d’une fenêtre ou dans un endroit où il reçoit au moins six heures d’ensoleillement direct par jour.

Si vous habitez dans une région à basse altitude, évitez les zones ombragées car la plante aura du mal à se développer correctement. Si vous résidez dans une zone montagneuse ou plus fraîche, choisissez plutôt un emplacement abrité des vents froids qui peuvent nuire à la croissance de votre avocatier.

Assurez-vous aussi que le sol est bien drainé afin d’éviter que l’eau ne stagne et n’endommage les racines fragiles de la plante. Il faut créer un environnement propice à la croissance saine et vigoureuse de votre avocatier. Cela peut prendre plusieurs années avant que l’arbre commence vraiment à porter ses fruits régulièrement mais avec assez d’attention et de soins continus, cela sera gratifiant !

Récoltez et cuisinez les avocats de votre propre arbre

Une fois que votre avocatier a bien poussé et qu’il commence à produire des fruits, il faut éviter d’abîmer le fruit lorsqu’on le cueille pour éviter qu’il ne pourrisse rapidement ou ne se détériore avant d’être consommé.

Les avocats frais peuvent ensuite être utilisés dans toutes sortes de recettes : smoothies, salades, guacamole … Les possibilités sont infinies ! Pour garantir un goût optimal et une texture crémeuse inoubliable, assurez-vous simplement que vos avocats épousent la forme rondelette, juteuse et onctueuse qui témoigne d’une qualité supérieure. Pelez-les avec soin sans gaspiller trop de chair avant de servir ou de les cuisiner.

Cuisinez avec amour ce nouveau trésor cultivé chez vous ! Vous pouvez désormais faire fi des prix exorbitants demandés en magasin tout en respectant notre planète grâce à cet arbre qui ne demande que peu d’eau pour pousser.