Jardin

Bien entretenir ses outils de jardin en hiver

Les activités de jardinage et de potager ne sont pas très nombreuses en hiver. Certains semis peuvent encore se faire et certaines plantes peuvent nécessiter votre attention. Néanmoins, vous n’aurez pas besoin de votre panoplie d’outils habituelle. L’hiver est ainsi la meilleure période pour prendre soin de vos outils de jardin. Les outils doivent être non seulement mis à l’abri, mais entretenus et remis en état pour être prêts à fonctionner vers la fin de l’hiver.

Les raisons d’entretenir les outils en hiver

Vos outils de jardinage ont servi tout au long de l’année, du printemps à l’automne. Vers l’arrivée de l’hiver, c’est la fin de saison, il n’y a plus beaucoup d’activités à faire dans le jardin. Une majeure partie des outils vont alors être rangés. Pour les retrouver en bon état à l’arrivée du printemps prochain, il convient de les entretenir. Vous ne voudriez surtout pas vous retrouver avec des outils pleins de rouille et grippés à la reprise de vos activités.

A lire aussi : Que planter dans une serre en été ?

Bien que l’entretien et le nettoyage des outils doivent se faire de temps au temps tout au long de l’année, en hiver c’est le grand nettoyage. C’est en hiver que vous passez au peigne fin l’ensemble de tout votre outillage. Cette saison de cessation des grosses activités est également propice pour les réparations et les remplacements d’outils. Il faut également en profiter pour faire un petit inventaire et se projeter déjà dans la planification des prochaines saisons.

Les étapes pour entretenir les outils à lames et à griffes

La bêche est l’exemple parfait pour comprendre comment il faut prendre soin de ses outils en hiver. Pour commencer, il n’y a pas que la lame que vous devez nettoyer et entretenir. Le manche de la bêche doit également recevoir son lot de soins. En 5 étapes faciles, l’entretien de vos outils sera fini. Pour remplacer les éléments ou les outils endommagés, faites un tour sur mister-jardin.fr.

A lire en complément : Fleurs à planter en avril : sélection pour jardins extérieurs

Nettoyer la lame de la bêche ou des outils

Le nettoyage sert à se débarrasser la lame, et en même temps du manche, de la terre qui s’y accroche. Pour ce faire, vous pouvez nettoyer la lame à l’aide d’une éponge à récurer et de l’eau. Pour faciliter la tâche, mettez l’eau dans un seau et trempez-y la lame tout en frottant vigoureusement. Un nettoyage à sec est également envisageable avec une brosse à chiendent. Le but est d’enlever toute trace de terre sur la lame, le manche ainsi que les espaces entre ces deux.

Laisser sécher la lame au soleil

Si vous avez nettoyé la lame et le manche de votre bêche, ou autre outil, il faut le sécher au soleil avant de passer à la prochaine étape. La petite astuce est de suspendre la bêche la manche pointée vers bas. Vous pouvez faire de même avec tous les outils comme les râteaux, les pelles ou encore les fourches. Le tout est de bien sécher les outils avant de continuer.

Enlever les points de rouille

Avant de ranger vos outils, l’ultime nettoyage sert à enlever les points de rouilles. Ces points peuvent poser problème à la reprise de vos activités. Ils accrochent plus facilement la terre, c’est tout simplement pénible si vous travaillez sur du sol argileux. Pour les retirer, il vous suffit de bien frotter les lames avec du papier de verre à grains fins. Faites de même avec les manches pour éliminer tout ce qui peut être écharde et aspérités. Optez pour le papier de verre fin pour ne pas rayer vos outils.

Protéger les outils contre la rouille

Vous avez de l’huile de lin ou de colza ? Cela fera parfaitement l’affaire. Tout ce qu’il vous reste à faire c’est d’enduire les lames et les manches avec l’une de ces huiles. Pour les lames, vous pouvez également opter pour l’utilisation de couche de paraffine. L’huile de lin ou de colza sert à nourrir les manches en bois des outils. Avant le rangement, vous pouvez passer à l’aiguisage des lames.

Bien ranger les outils pour les protéger

Vous avez fini l’entretien de vos outils après les avoir enduits d’huile de lin et/ou de paraffine. Tout ce qu’il vous reste à faire c’est de les ranger. Pour le rangement, il faut privilégier les endroits secs et autant que possible, à l’abri des poussières.

Quelques remarques sur quelques outils

Vous avez sûrement un beau sécateur parmi vos outils. Pour les types d’outils composés de ciseaux, il est parfois nécessaire de les désolidariser pour un nettoyage à fond. Pour enlever les traces de résines pouvant être emprisonnées dans les interstices par exemple. Par ailleurs, pour se débarrasser des résines, il faut utiliser de l’alcool à brûler.

La petite recommandation pour le rangement d’un sécateur à ressort, c’est de le ranger avec les lames ouvertes. Pour votre tuyau d’arrosage, n’oubliez pas de le vider complètement avant de l’enrouler soigneusement tout en évitant de faire des plis. Vous avez une tondeuse thermique, n’oubliez pas d’en nettoyer les lames et de les aiguiser. Et surtout, ne laissez pas de carburant dans le réservoir pendant l’hivernage.

Comment stocker les outils de jardin en hiver pour éviter la corrosion

Après avoir nettoyé et entretenu vos outils de jardin, il est temps de penser à leur stockage pour éviter la corrosion. Il est recommandé de les ranger dans un endroit sec et bien ventilé. Si possible, évitez de les stocker dans un espace humide ou mal aéré car cela peut favoriser le développement de rouille sur les parties métalliques.

Il existe plusieurs options pour ranger vos outils en toute sécurité pendant l’hiver. Certains jardiniers préfèrent suspendre leurs outils sur un mur avec des crochets spécialement conçus à cet effet. Cette méthode permet non seulement d’économiser de l’espace au sol mais aussi d’avoir une vue claire sur tous ses outils lorsqu’on se mettra à jardiner au printemps.

Une autre option pourrait être d’utiliser une boîte à outils spéciale qui offre aussi la possibilité de verrouiller pour plus de sécurité. Les boîtes sont souvent équipées d’un support en mousse personnalisable pour maintenir chaque objet en place afin qu’il ne bouge pas lors du transport ou du rangement.

Si vous avez des tondeuses électriques ou thermiques ainsi que des tronçonneuses nécessitant beaucoup plus d’espace pour être rangées correctement, alors vous pouvez opter pour une cabane dédiée aux instruments et accessoires volumineux tels qu’une remise extérieure ou un garage fermé.

Les accessoires d’entretien indispensables pour prolonger la durée de vie de ses outils de jardin

Au-delà du nettoyage régulier et du stockage approprié de vos outils de jardinage, certains accessoires d’entretien peuvent être indispensables pour prolonger leur durée de vie. Voici quelques exemples d’accessoires qui peuvent vous aider à garder vos outils en bon état.

Les huiles lubrifiantes sont un élément clé pour assurer la longévité des parties métalliques de vos outils. En appliquant une petite quantité d’huile sur les lames après chaque utilisation, vous pouvez les protéger contre la corrosion et éviter que la saleté ou l’eau ne s’y accumule. Assurez-vous simplement que l’huile utilisée est spécialement conçue pour les métaux tels que l’acier inoxydable ou le chrome afin d’éviter toute réaction chimique dangereuse.

Un autre accessoire indispensable est une pierre à aiguiser, car même si votre équipement n’est pas utilisé pendant plusieurs mois, il peut perdre son tranchant au fil du temps. Les pierres à aiguiser permettent ainsi aux couteaux et autres instruments coupants tels que les cisailles ou les sécateurs de retrouver leur efficacité optimale lorsqu’ils sont mis en service à nouveau.

Pensez aussi aux brossages appropriés : brosse métallique pour éliminer la rouille légèrement installée sur des surfaces planes telles qu’une pelle ou un râteau ; brosse douce avec poils synthétiques pour nettoyer soigneusement sans abîmer certains matériaux délicats comme les manches en bois des outils ; brosse dure avec poils en acier pour les outils plus volumineux nécessitant un nettoyage en profondeur.

N’oubliez pas que la sécurité est primordiale ! Des gants de travail protégeront vos mains contre l’usure et les bactéries qui se développent sur les surfaces des outils. Il existe aussi des protecteurs de lame ou d’autres dispositifs anti-coupures pour prévenir tout accident lors du transport ou du stockage.

Il faut se rappeler que prendre soin de ses outils ne doit pas être une tâche fastidieuse, mais plutôt un investissement à long terme dans votre passion pour le jardinage. En prenant quelques minutes après chaque utilisation pour leur donner un peu d’amour, vous pouvez non seulement prolonger la durée de vie de vos équipements favoris, mais aussi économiser significativement sur le coût à long terme en évitant toute réparation inutile voire remplacement prématuré.