Équipement

Choisir un extracteur à miel : nos conseils

L’extracteur est un dispositif qui permet de soutirer le miel disponible dans les cadres de ruche. Au lieu d’utiliser cette machine, il y a certains apiculteurs qui préfèrent laisser le miel écouler, mais malheureusement, c’est une option qui prend considérablement de temps. Ainsi, elle peut paraître éprouvante lorsqu’il y a une dizaine de kilos à extraire. C’est justement pour cette raison qu’il est conseillé d’investir dans un extracteur à miel en suivant les astuces suivantes.

Opter pour un extracteur pratique

A lire aussi : Comment choisir sa pompe de relevage, sa pompe submersible et sa pompe réseau d'assainissement ?

Lors de votre sélection, il est conseillé de miser sur un extracteur qui dispose d’un pied et offre un engrenage métallique. Le fait est que ce dernier est plus durable qu’un dispositif en plastique. Cependant, il faut notifier que le choix peut varier en fonction de votre statut et du volume de rucher. Pour ce qui concerne la qualité, si vous êtes un professionnel, n’hésitez pas à miser sur un extracteur à miel conçu en acier inoxydable. À défaut de ce dernier, optez pour des matériaux parfaits pour soutenir la solidité de votre machine.

Entre un extracteur radiaire et tangentiel, que choisir ?

A lire aussi : Comment faire quand on a cassé son téléphone ?

Un extracteur radiaire, qu’il soit manuel ou électrique, vous permet de maintenir en forme les cadres généralement positionnés en rayons de cercles. À noter qu’il présente également l’avantage de contenir de nombreuses dizaines de cadres. Aussi, il faut préciser que l’extracteur à miel radiaire est le choix idéal si vous souhaitez soutirer un miel fluide et il est évident de gagner en rapidité et d’optimiser son temps en l’adoptant.

Par contre, l’extracteur tangentiel reste l’option idéale si vous souhaitez extraire un miel lourd ou épais. C’est un dispositif parfait si vous êtes apiculteur amateur disposant peu d’expériences. Cependant, il faut notifier que cette machine peut paraître un peu contraignante lors de la manipulation. De même, elle s’avère lente et nécessite que l’apiculteur vide les cellules et y retourne les cadres entre chaque exercice d’extraction.

Manuel vs électrique

Pour le mode de fonctionnement, vous aurez le choix entre un extracteur manuel et un modèle électrique. En effet, le mode manuel nécessite une manivelle que vous pouvez faire tourner jusqu’à l’extraction du miel. Pour le manipuler, il est nécessaire de faire intervenir toute votre force afin d’assurer la rotation du contenu du dispositif. Généralement, la manivelle est soit placée sur le dessus, soit sur le côté. À ce sujet, il faut notifier que vous réussirez à limiter les maux de dos lorsque la manivelle est placée sur le côté. Bref, si vous êtes encore débutant en apiculture, c’est le mode de fonctionnement adapté.

En ce qui concerne l’extracteur électrique, c’est un dispositif qui fonctionne grâce à un moteur électrique. Ainsi, si vous souhaitez fournir moins d’efforts physiques lors de la manipulation, ce modèle est à l’honneur. En dehors de sa praticité, c’est une machine rapide et efficace.

Pour finir, notez qu’il est également possible de compter sur un extracteur artisanal. Voilà un dispositif créé par les apiculteurs eux-mêmes à base d’un certain nombre de matériels. En termes clairs, ceux-ci utilisent généralement une corbeille en inox, un système de poulie récupéré, une cage, etc. Si vous redoutez ces fabrications, n’hésitez pas à rejoindre les entreprises de référence en la matière pour trouver des extracteurs à miel pas chers.

Les critères à prendre en compte pour choisir son extracteur

Plusieurs critères sont à prendre en compte pour choisir un extracteur de qualité pour votre miel.

Tout d’abord, pensez à bien tenir compte de la taille des cadres que vous utilisez dans vos ruchers. Effectivement, cela détermine la capacité d’extraction dont vous aurez besoin. Il existe ainsi différents modèles adaptés aux dimensions standards (Dadant ou Langstroth), mais aussi à celles plus réduites (Warré).

Le matériau utilisé pour fabriquer l’extracteur est aussi un élément crucial qui doit être pris en considération lors du choix de cet équipement apicole. Les matériaux les plus couramment utilisés sont le plastique alimentaire et l’inox alimentaire, qui présentent chacun leurs avantages et inconvénients. Le plastique est moins cher mais peut se déformer avec le temps tandis que l’inox est plus résistant mais coûte souvent plus cher.

La robustesse et la solidité sont aussi deux critères importants à prendre en compte car ils garantissent une meilleure durée de vie du produit. Lorsque vous choisissez votre équipement, assurez-vous qu’il bénéficie d’une structure solide capable de supporter les manipulations répétitives sans se détériorer facilement.

Pensez aussi au nettoyage après chaque utilisation afin d’éviter la prolifération de bactéries. Les extracteurs dotés d’un robinet permettent une meilleure évacuation du miel et un nettoyage plus aisé.

Le choix d’un extracteur à miel repose sur plusieurs critères qu’il vous faudra prendre en compte avec attention pour trouver celui qui conviendra le mieux à vos besoins et exigences.

Comment entretenir et utiliser son extracteur à miel

Une fois que vous avez acheté votre extracteur à miel, il faut l’utiliser de manière optimale. Voici quelques conseils pour entretenir et utiliser au mieux votre équipement.

Tout d’abord, avant chaque utilisation, nettoyez soigneusement l’extracteur avec de l’eau chaude savonneuse et rincez-le abondamment. Vérifiez aussi que toutes les pièces sont en bon état.

Lors du montage des cadres dans le tambour de l’extracteur, veillez à ne pas les surcharger afin d’éviter toute déformation de la structure qui pourrait endommager le matériel ou causer une perte de miel.

Pour extraire le miel des cadres sans les abîmer ni altérer leur qualité gustative, utilisez une égraineuse électrique ou manuelle adaptée aux dimensions des alvéoles. Cette opération préalable permet aussi un passage plus facile du miel dans l’extracteur.

Lorsque vous tournez la manivelle (pour un modèle manuel) ou mettez en marche le moteur (pour un modèle électrique), veillez à ne pas exercer trop de pression pour éviter toute casse ou détérioration interne du système.

Une fois que tout le miel a été extrait des cadres et récupéré dans la cuve centrale de l’extracteur, assurez-vous qu’il n’y ait plus aucun résidu ni particule solide qui pourrait obstruer le robinet. Pour cela, filtrez-le directement depuis la cuve grâce à un filtre à miel.

Si vous n’utilisez pas l’extracteur pendant une période prolongée, pensez à le ranger dans un endroit sec et ventilé pour éviter tout développement de moisissure ou d’humidité qui pourrait altérer sa qualité.