Réalisation Z-EspaceWeb.com

entete
fondmenu
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.

8 impasse des acacias - 58160 SAUVIGNY-LES-BOIS - 06 11 85 28 64 - yl@terredhumus.fr


Terre d'Humus

Qu'est-ce que le BRF ? PDF Imprimer Envoyer

 

Définition du BRF :

BRF = Bois Raméal Fragmenté = copeaux issus du broyage des rameaux des branches.

Le BRF désigne les copeaux obtenus par broyage des petites branches (maximum 7 cm de diamètre) de feuillus (charme, chêne, hêtre, tilleul, peuplier, noisetier, bouleau, tremble, érable, platane, châtaigner, etc.) .

Les branches de tilleuls attendent impatiement d'être transformées en BRF.   Après broyage et avant épandage dans le jardin.   Un des effets BRF, Au premier plan, petits pois sans BRF (avec mauvaises herbes), le carré 'propre' est avec BRF.

Le BRF : comment ça marche ?

Les copeaux BRF vont être décomposés par les champignons, seuls capables de digérer la lignine, un des deux consituants principaux du bois avec la cellulose. Ces champignons ont la forme de mycéliums blancs qui vont coloniser progressivement les copeaux, et qui vont être broutés par une multitude de petits organismes du sol (acariens, collemboles, …).

Mycélium  Mycélium

Dans une première phase, qui dure quelques semaines à quelques mois, l'installation des champignons s'accompagne d'un phénomène dit de "faim d'azote".
En effet, les champignons pour se développer ont besoin d'azote, qu'ils puisent dans le sol et qui fait ainsi défaut aux plantes qui en sont gourmandes.
Mais dans une deuxième phase, l'azote est restitué sous la forme des déjections des petits organismes dont les populations vont se développer.

C'est pour cette raison qu'il est conseillé d'épandre le BRF à l'automne et en hiver. Cela laisse le temps à la patite faune animale de s'installer et de restituer l'azote au moment des semis et des plantations de printemps.

À défaut, il est possible d'utiliser du précompost de BRF, c'est-à-dire des copeaux qui auront été mis en tas pendant quelques mois. L'utilisation du précompost au printemps ou en été ne génère pas de gaim d'azote.

L’apport de BRF permet l’installation progressive dans les sols d’une importante vie animale bénéfique, dont les plus visibles sont les vers de terre.
Cette vie animale en perpétuel renouvellement, et par ses déjections va fabriquer l'équivalent d'un fumier.
L'avantage par rapport au fumier est que l'azote et autres nutriments essentiels vont être stockés dans l'humus. La plante va venir y puiser au fil de ses besoins.  Il n'y a pas gavage, mais alimentation progressive.

Le travail de cette pédofaune (la faune du sol) ameublit le sol et permet aux racines un meilleur développement... et les plantes étant mieux alimentées, elles sont en meilleure santé.

Un jardin BRF se caractérise ainsi par :

  • un sol riche de vie, aéré grâce à l’activité des micro-organismes et des vers de terre (voir "Zoom sur les vers de terre ").
  • un sol enrichi en humus (voir "L'Humus ").